Être animateur en centre social auprès de jeunes adultes

Les centres sociaux sont engagés de longue date sur la question de la participation des habitants. Les centres sociaux sont une des associations d’éducation populaire les plus avancées sur ce travail et celui d’analyse des postures tels que le montre les travaux engagés avec Olivier Noël par exemple intitulé « Jeunes adultes : Les centres sociaux en action ».

La demande faite par les Centres Sociaux des Pyrénées Atlantique s’inscrit dans cette continuité en cherchant à approfondir la connaissance et à développer les pratiques des animateurs autour des questions des jeunes.

La formation sur le Développement du Pouvoir d’Agir mise en place en interne, a sans doute permis aux animateurs de repositionner leur intervention et développer une approche favorisant la participation des habitants, à partir des 5 fonctions du centre social et des 5 différentes modalités de mise en œuvre.

Aujourd’hui, les animateurs font état de deux besoins : une prise de distance sur leurs pratiques quotidiennes et une actualisation des connaissances sur les jeunes.

La participation non instituée des jeunes

A partir d’une réalisée pour la DDCS de l’Hérault sur la participation non instituée des jeunes à l’élaboration des politiques publiques, Virginie Poujol a produit et présenté un article lors du colloque « Jeunesse(s), Engagement(s), Association(s) et Participation(s) qui a eu lieu à FIGEAC, 4 et 5 juin 2015.

L’article est disponible ici :e2a-poujol-pratiques-citoyennes-informelles-des-jeunes-et-acteurs-publics-une-relation-ambigc3bce(1)

Émancipation et recherche en éducation

      « Sous l’étendard de l’émancipation se retrouvent tous ceux qui aspirent à un monde plus juste, respectueux de l’égalité entre les sexes, les peuples, les cultures ou les religions, un monde qui s’inventerait hors des formes historiques de domination. Aussi mobilisatrice soit-elle, la notion d’émancipation gagne à être travaillée dans une perspective de recherche. C’est le projet du présent ouvrage qui propose une construction de l’objet en le soumettant à des éclairages théoriques complémentaires. Des dispositifs de recherche alternatifs sont ainsi présentés. Les choix qu’ils défendent sont caractérisés et mis en regard avec ceux priorisés dans des recherches doctorales qui investissent l’émancipation. Les questions épistémologiques, théoriques et méthodologiques qu’un tel objet pose à la discipline des Sciences de l’éducation, sont abordées »….

flyer-ERE(1)

Enregistrer

Enregistrer